Budget 2017 : investissements exceptionnels et fonctionnement qualitatif

Le budget 2017 (27,3 millions d’euros) est le fruit d’une situation contrastée. Un fonctionnement contraint par des recettes en diminution et un montant élevé consacré aux nouveaux projets.

infographie Budget municipal 2017

Côté fonctionnement, le budget baisse légèrement (-1,7%) à 17,3 M d’euros. L'État diminue à nouveau ses dotations de près de 200 000 euros (1,1 M d'euros cumulés sur ces 3 dernières années), les recettes des impôts locaux stagnent. Les compensations de certains dégrèvements décidés par l'État sont moins importantes qu’en 2016, tandis que les dotations de certains de nos partenaires locaux, Métropole et Département, baissent également. Pour faire face à ces diminutions, la part économisée pour financer les nouveaux projets (autofinancement) et les dépenses des services municipaux se réduisent, les charges de personnel stagnent. Cette gestion rigoureuse exige de la part des agents publics de faire preuve d’innovation pour continuer à faire mieux avec des ressources qui se raréfient.

De l’inventivité au quotidien

A titre d’exemple, voici quelques projets menés cette année : des actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire dans les écoles, plus de places au centre de vacances estival, un nouvel atelier théâtre à crédits constants, l’opération Démos de médiation culturelle avec l’Orchestre National de Lille, l’extension du soutien scolaire à tous les quartiers, la candidature de la ville au label écolo-crèches avec formations d’agents, le défi des familles à énergie positive à crédits constants, la rénovation des massifs d’espaces verts...
La charge de la dette demeure importante et doit être maîtrisée avec un capital total restant dû qui s’élève à 11,3 M euros, un remboursement qui représentera 1,3 M euros cette année. La commune dispose d’une capacité d’autofinancement de 2,5 M d’euros en investissement et de 1,5 M en fonctionnement qu’elle a constitué grâce à une gestion rigoureuse de son fonctionnement.

Des constructions et rénovations importantes au service de projets éducatifs et culturels

Côté investissement, l’année est exceptionnellement positive. Les recettes, importantes, proviennent surtout de terrains et de biens immobiliers dont la Ville s’est séparée et une indemnisation d’assurance (sinistre du site sportif Merchier). Elles seront consacrées essentiellement aux écoles, avec plus 3,5 M euros pour la construction de l’école maternelle Daudet et l’extension du restaurant scolaire commun avec l’école Louise de Bettignies et le début des études pour la rénovation de l’école Kléber (prévue en 2018). Les études pour la reconstruction du complexe sportif Merchier vont démarrer. La culture est aussi un volet important d’action puisque plus de 400 000 euros sont consacrés à une phase d’études et de maîtrise d’oeuvre pour la rénovation de la médiathèque. Le premier volet de vidéoprotection va se déployer (350 000 euros). La Maison de la petite enfance qui accueillera la médiathèque durant ses travaux en 2018, va aussi être réaménagée. A terme, fin 2018, elle regroupera deux crèches (Galibots et Loupiots).

Compte administratif 2016

Format: PDFPoids: 2,19 Mo

Télécharger

Object

Budget primitif 2017

Format: PDFPoids: 811,52 ko

Télécharger

Object