Les élections présidentielles

Mes chers concitoyens,

Alors que vous lisez ces lignes, le débat politique pour les élections présidentielles est intense et parfois vif dans notre pays. À Faches-Thumesnil, nous n'échappons pas à cette passion française pour le débat qui s'invite à la table familiale et dans nos conversations entre collègues ou entre amis. Vous avez été nombreux ces dernières semaines à me demander quel candidat je parrainerai pour cette élection. En effet, sur ce point, je vous dois des comptes : en observant le débat politique, en écoutant beaucoup d'entre vous et après avoir consulté les membres du Conseil Municipal, j'ai considéré que les candidats désirés étaient assurés d'être qualifiés et je n'ai donc parrainé personne pour cette fois.

Au moment où vous prendrez connaissance des programmes avant de déterminer votre vote, je vous invite à être attentifs au sort réservé par les candidats aux communes et au service public local. Votre commune assure de nombreux services qui facilitent votre vie quotidienne : la cantine de vos enfants, l'entretien et la sécurité des espaces publics, la solidarité avec les plus fragiles, vos activités sportives, culturelles ou de loisirs... Prenez garde aux propositions qui réduiraient encore les ressources financières des communes et/ou qui leur imposeraient des charges nouvelles non financées. Pour défendre le rôle indispensable des communes dans la conduite de réformes justes et équitables pour notre pays, j'ai participé le 22 mars à Paris à l'audition des 11 candidats à l'élection présidentielle, devant l'Association des Maires de France. À cette occasion, nous leur avons remis un "Manifeste pour des communes fortes et vivantes au service des citoyens !" que je vous propose de lire en suivant ce lien : www.amf.fr

Quelques jours auparavant, avec le Conseil Municipal, nous avions remis leur première carte d'électeur aux jeunes majeurs faches-thumesnilois (photo ci-dessous) et je les avais encouragés à prendre toute leur place dans le débat public de la cité. Dans les prochaines semaines, je vous invite également à vous mobiliser : observez, comparez, débattez et surtout votez !