Dimanche 21 novembre à 16h

Sahariennes_vierge

Ces Sahariennes partagent leurs traditions cousines et une volonté commune d’imposer leur parole d’artiste. En s’imposant comme artistes avec des choix esthétiques, ces femmes se placent en défenseures d’une culture commune, et ne font, finalement, que rappeler un état de fait : que les femmes du Sahara sont les virtuoses du quotidien, et les architectes d’un monde futur.

Avec : 

Souad Asla (chant, percussion) // Noura Mint Seymali (chant, ardine) // Dighya Mohammed (voix) // Malika Zarra (chant) // Jeiche Ould Chighaly (guitare) // Mohamed Abdennour (guembri, mandole, banjo et guitare) // Anne-Laure Bourget (darbouka, cajon etdaf) // Mohammed Menni (darbouka, karkabou)

---

16-13-8 €

BILLETTERIE

---

En savoir plus :

Créé à l’Opéra de Lyon et repoussé aux confins du désert culturel par la crise sanitaire, le spectacle Sahariennes a été imaginé dans le cadre de Africa 2020. Il revient sur le devant de la scène aujourd’hui.

Un concert pour célébrer les héritages communs de quatre grandes voix du Sahara :

L’une, Noura Mint Seymali, issue d’une famille de griots, est la grande chanteuse mauritanienne de sa génération. La chanteuse Dighya Mohanned Salem porte son histoire de réfugiée sahraouie mais demeure une artiste tournée vers le futur. Souad Asla milite pour diffuser le patrimoine musical des femmes algériennes, entre autres avec les musiciennes de Lemma. Malika Zarra est une artiste marocaine qui partage son temps entre le Maroc, la France et les Etats-Unis et est une habituée des collaborations. Les musiciens qui les accompagnent sont des instrumentistes de référence : Jeiche Ould Chighaly (guitare, tidinit) Mohamed Abdennour « Pti Moh » (guembri, mandole, banjo, guitare) Anne-Laure Bourget (percussions, darbouka, cajon, daf...) et Mohammed Menni (percussions, darbouka, karkabou).

.

Sahariennes

Sahariennes

Sahariennes

Sahariennes

Sahariennes

Sahariennes