Le projet d'aménagement Jappe-Geslot fait l’objet d’un moratoire jusque mai 2021 à minima. La ville doit protéger le terrain d'espèces invasives. Elle le fera grâce à un pâturage de chèvres 

En 2020, la ville avait déjà fait intervenir une pelle mécanique pour réduire la présence de deux espèces végétales invasives : la renouée du Japon et le robinier. Ces opérations avaient entraîné des nuisances sonores pour les riverains.

Ce printemps, la municipalité doit donc engager un travail de prévention afin de ne pas laisser ces espèces proliférer à nouveau, tout en étant attentif à la tranquillité des riverains. C'est pourquoi elle a envisagé avec Vilogia la mise en œuvre d’une solution plus douce et écologique : l'éco-pâturage.
Cette solution permettra non seulement de réduire les nuisances sonores et l'envol de poussière mais également l'impact environnemental général (pas de déchets, de gaz d'échappement).

Le site  Jappe-Geslot accueillera donc du mois de mars à novembre 2021 un troupeau de chèvres en pâturage dans un secteur en bordure de la rue de la Jappe, dont une entreprise privée assurera la gestion et la sécurisation au quotidien. Il est en effet important de traiter les jeunes pousses de renouée du Japon tant qu’elles sont de taille raisonnables. Un panneau indiquant les règles à respecter (ne pas entrer dans l’enclos, ni nourrir les animaux) et le type de chèvre choisi sera apposé sur le terrain.

L’arrivée du troupeau devrait être effective la semaine du 22 ou du 29 mars en fonction de la météo. 

La municipalité continuera à vous tenir informés de l’évolution de la situation du projet Jappe-Geslot. Les temps de consultations citoyennes sont toujours suspendues à l’avancée des discussions avec la Métropole Européenne de Lille et Vilogia.