Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience. En naviguant sur ce site, vous en accepter l'utilisation. Pour vous y opposer cliquez-ici.

Vous êtes ici : Accueil > Temps libre > Médiathèque Marguerite Yourcenar > Coups de coeur musique

Temps libre

Coups de coeur musique

Elvis Presley, Muse, Cure, Téléphone, Depeche Mode, Jimi Hendrix, Bee Gees, Velvet Underground, Cypress Hill, Metallica, U2, Sex Pistols, Supertramp, Nat King Cole, Rory Gallagher, Mozart, Saint Germain, Black Sabbath, Neil Young, Beatles, Rolling Stones, Johnny Hallyday, David Bowie, Pink Floyd...

 

Encore de nouvelles acquisitions qui raviront les fans de la galette noire pour ce mois de mai :
Chuck Berry, Iam, Alpha Blondy, Sting, Portishead, Prince, Prodigy, Rage against the machine, Ramones, etc.

Découvrez les nouvelles acquisitions en vinyls ici.

Retrouvez toutes les nouvelles acquisitions de l'espace musique (CD, DVD et livres) sur le catalogue en ligne de la médiathèque ici.

Zoom sur les dvd...

Eddy Mitchell : "Big band, Palais des Sports 2016"

Durée : 133 min.

Eddy Mitchell a eu le plaisir de retrouver son public pour une série de concerts exceptionnels au Palais des Sports de Paris au printemps 2016. Afin de permettre au plus grand nombre d'y assister, le concert a été retransmis en direct par satellite. Filmé spécialement à travers 10 angles différents de caméra, ce spectacle incontournable est aujourd'hui disponible en DVD (image haute définition et son immersif 5.1) et en CD. Accompagné par 21 musiciens dirigés par Michel Gaucher, son vieux complice, il interprète à la fois des chansons de son dernier album "Quelque chose a changé", "Il faut vivre vite", "Tu ressembles à hier", "Combien je vous dois" et les incontournables "Couleur menthe à l'eau", "Le Cimetière des éléphants", "18 ans demain", "Pas de Boogie Woogie"... arrangés par son Big Band pour l'occasion. Concert enregistré le 1er avril 2016 au Palais des Sports de Paris.

Le site officiel d'Eddy Mitchell

Imagine dragons : "Smoke + mirrors live".

Durée : 117 min.

"Smoke + Mirrors Live" est un concert spectaculaire d’Imagine dragons filmé à Toronto devant 15.000 fans en ébullition. Ce show contient tous leurs tubes comme "Radioactive", "Demons", "I Bet My Life", "Shots" ou "Gold" mais aussi le titre inédit en live "Thief"... Pour la tournée "Smoke + Mirrors", le groupe a donné 110 représentations dans 42 pays et sur 5 continents ! Et même si les concerts se déroulaient dans des stades géants, Imagine dragons ont réussi à préserver un échange très intime avec leurs fans du monde entier, ce dont témoigne brillamment la captation réalisée par Dick Carruthers (Led Zeppelin, The Killers, Oasis, Beyoncé...).

 

 

 

 

...et les disques

Mark Lanegan : "Gargoyle"

(avril 2017).

Mark Lanegan, chanteur aux multiples projets dont notamment Queens Of The Stone Age venu de Seattle, présente son nouvel album solo, "Gargoyle", sur Heavenly. On connaît Mark Lanegan pour ses dizaines de collaborations avec des artistes à grande réputation, tels que Kurt Cobain, Layne Staley (au sein de Mad Season), Screaming Trees, Gutter Twins ou encore Mad Season, mais on le connaît aussi grâce à sa prolifique carrière artistique solo. Façonné par le blues, il affiche cependant une réelle volonté de transposer sa sensibilité poétique du hard rock jusqu'à l'électro. Rob Marshall, musicien anglais connu via Soulsavers, avec lequel Mark chantait à l'époque, a co-écrit six chansons. La musique de Rob correspondait parfaitement à la direction que Mark souhaitait pour son nouvel album : une progression plus expansive des textures électroacoustiques influencées de Krautrock, de ses deux précédents albums, "Blues Funeral" et "Phan tom Radio". Habitué à prendre son temps pour préparer un album, Mark Lanegan a cette fois-ci écrit, enregistré et produit le reste de l'album en un mois, accompagné de son réalisateur de longue date Alain Johannes. On retrouve sur cet album ces collaborateurs fétiches, Josh Homme, avec qui il jouait dans Queens Of The Stone Age, Greg Dulli, son partenaire dans Gutter Twins et Duke Garwood avec qui il a enregistré un album en 2013, "Black Pudding". À 52 ans et avec "Gargoyle", Mark Lanegan renforce un peu plus encore sa place au rang des artistes rock les plus influents de sa génération.

Le site officiel de Mark Lanegan

Karen Elson : "Double roses"

(avril 2017).

Après un premier album country folk, la chanteuse-compositrice anglaise Karen Elson sort "Double roses", un deuxième album aux sonorités beaucoup plus dreampop. 7 ans après son premier album - "The ghost who walks", réalisé par Jack White - Karen Elson a continué à écrire et composer des maquettes et travailler sur une multitude de projets plus éblouissants les uns que les autres. Ceux qu'elle gardait pour elle depuis des années ont pris forme peu à peu après avoir écrit "Distant shore", qui lui a fait l'effet d'un déclic. "Double roses" a été enregistré à Los Angeles en trois semaines, dans les locaux du mythique United Studios à Hollywood avec le réalisateur Jonathan Wilson (qui a travaillé pour Jackson Browne, Father John Misty, Conor Oberst, entre autres). Ainsi, on y retrouve de belles collaborations avec une pléiade d'artistes de talents tel que Pat Carney (The Black Keys), Father John Misty, Laura Marling, Benmont Tench, Pat Sansone (Wilco), Nate Walcott (Bright Eyes) et Dani Harrison. Toujours à la frontière entre doutes et regrets, sans jamais verser dans l'un ou dans l'autre, "Double roses" suit le fil rouge des émotions de Karen Elson. Un album tout en finesse entre Pop et Folk enveloppé dans des orchestrations majestueuses.

Le site officiel de Karen Elson

The Shins : "Heartworms"

(mars 2017).

"Heartworms" est le cinquième album de The Shins. Il parait sur le label Aural Apothecary / Columbia Records. Contrairement au dernier album "Port of morrow", qui avait dès son lancement propulsé le groupe à la 3ème place du Top 200 Billboard, et qui avait été nommé au Grammy, en tant que meilleur album alternatif. "Heartworms" constitue un retour à une production plus artisanale. L'album a été entièrement composé par James Mercer, comme toujours. En revanche, à l'exception du titre "So now what", produit par Richard Swift, "Heartworms" est le premier album de The Shins totalement autoproduit depuis "Oh, inverted world" en 2001. "Heartworms" présente à ce jour la palette sonore la plus diversifiée de Mercer : des croquis de personnages fictifs ("Fantasy island", "Rubber ballz"), des récits autobiographiques ("Mildenhall") comme le montre le single "Name for you", un vibrant appel à l'indépendance des femmes inspiré de ces trois filles. Le résultat est un album cohérent, défiant le genre, marqué par la voix et les mélodies de Mercer. Harmonieux par sa vision singulière, il crée un son à la fois familier (la nostalgie des albums précédents) tout en apportant indéniablement de la nouveauté.

Le site officiel de The Shins

Jamiroquai : "Automaton"

(mars 2017).

Huitième opus de Jamiroquai, "Automaton" aura pris du temps à la formation funk et acid jazz, puisque le dernier brûlot des britanniques remonte déjà à 2010. "Rock Dust Light Star" avait ravivé une flamme bien faible après quelques albums accueillis fraîchement par la critique, mais aussi par les fans. Car le groupe emmené par le fantasque Jay Kay était en manque de tubes depuis quelque temps et il fallut l’irrésistible et sautillant "White Knuckle Ride" pour remettre tout le monde d’accord. Un septennat plus tard, Jamiroquai a envoyé le titre-ovni "Automaton" en éclaireur, laissant la plupart des fans circonspects : si la mélodie était alambiquée et peu évidente, l’arrangement était sophistiqué au possible. Il faudrait donc attendre deux mois supplémentaires avant d’avoir le fin mot de l’histoire, tout juste sussuré au cœur du mois de février quand le groupe dévoilait le plus entreprenant "Cloud 9". Ce sont finalement 12 titres qui figurent sur ce nouvel album, pour une durée totale de 57 minutes. En l’espace d’une heure donc, Jamiroquai prend le temps de tisser toutes sortes de textures, de balader l’auditeur dans des contrées funk, electro, disco, acid jazz, voire synth pop, avec plus ou moins de réussite. La basse explosive de "Shake It On", avec ses cordes dynamiques, ouvre idéalement l’album et tandis que "Superfresh" impose un groove terrifiant, l’efficacité mélodique n’est pas vraiment au rendez-vous et les clichés disco-funk se multiplient même de manière inquiétante. Plus ingénieux, "Hot Property" n’en a pas pour autant l’étoffe d’un single. Ballade funky intelligemment construite, "Something About You" explore avec nostalgie les années 1980 avec un refrain aux sonorités quelque peu désuètes. Quelques titres s’avèrent hélas beaucoup plus transparents comme le planant "Summer Girl" ou le plus expérimental "Nights Out In The Jungle". Malgré tout, Jamiroquai se tire du traquenard avec intelligence : ses morceaux sont globalement fidèles à une identité qui évolue certes peu, mais qui sait intégrer quelques sonorités electro au disco-funk qui sert de socle, avec toujours une basse et une voix prépondérantes. Sur des morceaux tels que "Dr Buzz" notamment, avec ses percussions torrides, son saxophone débridé, ses guitares hurlantes et ses nappes envoûtantes, c’est diablement réussi. Globalement un bon cru.

Le site officiel de Jamiroquai

Médiathèque Marguerite Yourcenar

199 rue Carnot
59155 Faches Thumesnil
03 20 96 12 44
mail

Horaires d'ouverture

mardi 16h-19h,

mercredi 10h-12h et 14h-18h,

jeudi 14h-18h (discothèque fermée),

vendredi 14h-18h,

samedi 10h-12h et 14h-18h

La médiathèque est accessible aux personnes handicapées (ascenseur et stationnement réservé).

Prêts et tarifs

Localisation

Localisation

199 rue Carnot 59155 Faches Thumesnil

Basculer sur la cartographie intéractive

Vous recherchez

Titre, auteur, sujet...